L’église et le cimetière

L’église actuelle date de 1746 (reconstruction).

En 2016, après de nombreuses années d’études et de recherches de financement, le clocher de l’église a été rénové.

Le cimetière a reçu en 2019 l’implantation d’un columbarium.

Chapelle Sainte-Philomène

La chapelle Sainte Philomène se situe rue Villars après le stade et après le panneau de fin d’agglomération.

Calvaire de Saint Martin sur Ecaillon

Le calvaire est situé à la croisée de nombreux chemins : carrefour de la rue Villars, chemin de Vertain (pavés du Paris-Roubaix et ferme de Court-à-Rieux), le chemin menant à Sainte Zette, le chemin de l’Obérue.

Chapelle Notre-Dame (lieu-dit Sainte Zette)

Symboliquement bâtie sur la ligne de niveau 100 m, la Chapelle est un point culminant de la commune. La vue porte à plus de 30 km ! La chapelle est à la croisée des chemins menant à Saint-Martin, Capelle, Escarmain, Vertain, Vendegies. Construite à la fin du XIXème siècle probablement sur un lieu de culte celtique, elle a vu passer pendant des décennies les ouvriers allant travailler à la briqueterie, à la sablière, aux carrières de pavés… Tous ces secteurs d’activité ont disparu depuis sans laisser de traces… hormis les pavés des chemins.

Ferme de Court-à-Rieux

La ferme de Court à Rieux est une ancienne dépendance de L’Abbaye Saint Sauveur d’Anchin, fondée en 1079 à Pecquencourt sur la rive droite de la Scarpe et qui était l’un des plus importants établissements monastiques du Royaume. Deux domaines se constituèrent sous son autorité : “la seigneurie de Courtieux (située sur Bermerain), puis “le domaine de Courtarieux” attesté dès 1547. En 1648, la cense est brûlée “par les gens de guerre, endommageant deux pignons de la maison, ceux des étables à moutons et la charpente du grenier”. La ferme comprenait encore à cette époque un lieu de prière appelé “le chœur”.
Au 18ème siècle, ce domaine parfois appelé “Courtarieux-les-Bermerain” couvrait une surface de 240 hectares. L’exploitation de grès est particulièrement importante à cette époque car les gouvernements successifs du roi Louis XV ont le souci d’améliorer le réseau routier français (Création de l’École des Ponts et Chaussées en 1747).
Le 24 novembre 1791, la ferme de Court à Rieux est vendue comme bien national. En 1792. l’Abbaye d’Anchin est à son tour détruite pendant la Révolution. Cette ferme a tenu un rôle important dans la vie religieuse et intellectuelle du Moyen-âge en propageant la réforme de Cluny.
Le domaine appartient à la famille BOURSIEZ depuis 1829 (exploité aujourd’hui par Sandrine et José-Pierre CHATELAIN qui constituent la 7ème génération). La ferme est toujours en exploitation et une partie du patrimoine est dédiée à l’activité de gîte, chambre d’hôtes et salle de réception : La Rose Laitière.

Ferme curiale (lieu privé)

Située au pied de l’église, la maison était autrefois prolongée par une chapelle. La construction est antérieure à celle de l’église. Le bâtiment était occupé par une petite communauté religieuse de 3 à 4 personnes. Il fut rasé à la révolution et reconstruit en 1799 sur les caves d’origine pour devenir un bâtiment agricole jusqu’au milieu du XXème siècle. Restaurée dans les années 80, la ferme est désormais la propriété d’un particulier.

 

Monument aux morts

Le monument aux morts se situe au pied de l’église au coeur du village. C’est le lieu des commémorations célébrant la mémoire des combattants des deux guerres mondiales du XXème siècle.

Pavés du Paris-Roubaix

Le village possédait une carrière de grès (maintenant épuisée), dont on tirait des pierres de taille pour la construction d’églises, châteaux et autres bâtiments dans la région et pour le pavement des chemins aux alentours, qui font encore aujourd’hui la renommée de la course cycliste Paris-Roubaix.

La course cycliste passe par le secteur pavé du chemin de vertain.

Pierre le Boulanger, géant de Saint Martin sur Ecaillon

Belle journée que ce dimanche 1er Avril 2012 !
Les villageois de Saint-Martin/Ecaillon et les communes environnantes ont fêté la naissance du géant de Saint-Martin/Ecaillon : Pierre le Boulanger.

Un beau bébé de 3.91m pour un poids de… 60kg !

Pierre le Boulanger est accueilli par les siens, Alglaé la fileuse de Viesly, Léonard, sa femme Victoria et leur fils Cornille les Pirates de Ronsendaël ainsi que de Pénélope la brodeuse de Villers Outréaux.

Clos du Verger

Square au coeur du village, le Clos du Verger a été créé en 2016 à l’emplacement de l’ancienne école.

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.